mercredi 19 novembre 2008

Le Blavanide Rocheux


Et si je vous disais que ceci n'est pas une montagne ?
Il s'agit d'un cétacé terrestre, le Blavanide Rocheux, qui ne bouge jamais.
Sa peau est d'une épaisseur incroyable, et à force de ne pas bouger il y a toutes sortes de trucs qui se sont mis à pousser dessus. On y trouve les mêmes choses que sur une vraie montagne, des arbres, de la terre, de la neige en hiver, des caillous venus là je ne sais comment, des panneaux au sommet pour indiquer l'altitude, et même des randonneurs (qui ne pensent pas une seule seconde qu'ils marchent sur un blavanide).
Le Blavanide Rocheux a un cycle de vie très long, sa croissance est d'ailleurs trop lente pour être visible par un humain. Au début de sa vie on l'appelle un Blabutte, il n'est pas bien gros ce n'est qu'une bosse dans le paysage, plusieurs siècles plus tard il devient un Blamont, c'est un peu plus long d'en faire le tour. Beaucoup plus tard il devient une Blaoline (on observe un changement de sexe à ce moment de son existence, comme chez les mérous). Ensuite c'est une Blatagne, assez conséquente masse dans le paysage, puis un Blasmmet, quand le Blavanide redevient un mâle et que sa taille en fait désormais le lieu de rendez-vous de tous les alpinistes. Il s'est déja écoulé plusieurs millénaires depuis le début de sa vie, mais ce n'est pas fini. Le Blavanide devient ensuite un Grand Blacime, et c'est désormais une colossale montagne dépassant les nuages les plus hauts, le genre de sommet qu'on ne peut grimper sans bouteille d'oxygène, encordé, muni de piolets et des vêtements sous lesquels on attraperait une insolation n'importe où ailleurs, les sommets d'où personne ne revient et où on ne peut aller ni en hélicoptère ni en avion, les sommets où la neige est non seulement éternelle mais en plus vieille de plus de 500 000 ans, où des avalanches partent à chaque minute, ces sommets d'où on voit mieux les étoiles tellement que c'est haut, ceux qu'on voit depuis la lune aussi distinctement qu'un océan, qui restent éclairés plus longtemps par le Soleil car ils dépassent un peu, les sommets de folie quoi.
A ma connaissance il n'existe encore aucun qui ait atteint cette taille, les Blavanides n'étant apparus sur Terre qu'après les Scafouches et les Gordottes... Mais plusieurs Blavanides seraient déja parvenus jusqu'au pénultième stade, celui du Blasmmet, qui peut déja atteindre les 5000 mètres.

Le Blavanide que je vous ait photographié est une Blaoline de moins de 2000 mètres, le seul autre Blavanide que j'ai pû observer est un Blasmmet nommé le Gunnbjørn Fjeld, et il est très intéressant à observer si vous avez l'occasion...

7 commentaires:

L'ombre du jedi a dit…

et si je dis que cet être n'existe pas c'est un "blasphème" (c'est comme une "blagounette" mais en plus injurieux ;-) ) ?

Zanael a dit…

Oh oui ce serait une blagounette très blasphématoire.
Un blame accusant mon blog de n'être que du blabla...

L'ombre du Jedi a dit…

Quel blaireau ou espèce de blatte je fais ! Je mérite le blocage black-out du blog total !

Zanael a dit…

Non, n'exablerons pas...
Je te blardonne.

Zanael a dit…

Pour les fans de Lanfeust, désolé pour cet honteux plagiat involontaire !
(Lanfeust des Etoiles Tome 8 on parle de blavasses qui se transforment en blatoulles...etc)

toto a dit…

Moi j ai déja assité a un génocide de blatagne lors que je suis allé en sicile il y avait une colonie de blatagne qui étaient découpées en morceaux cubique si bien que l'on voyait les veines dan le chair dur comme du roc et les camions roulaient sur le cadavre de blatagne pendant qu'il transportait les morceaux de blatagne . C est intolérable le paysage en est affecté

Zanael a dit…

Un témoignage bouleversant...

 

Nombre total de visiteurs :