jeudi 19 mars 2009

Le Visiorêve de Kalbrumof


Il était une fois le 100ème message d'un blog génial, et un lama betteravovore symbolisant la paix dans le monde. Ce lama avait pour habitude de prendre le thé avec un dénommé Georges, qui n'était autre que le plombier attitré du premier fleuriste de Nalavie, pays de naissance d'un savant fou qui essaya durant toute sa vie de fabriquer une machine à regarder les rêves.

Ce savant nommé Kalbrumof était obsédé par cette idée, et parvint après 42 ans de recherches incessantes et de travaux invraisemblables à mettre au point son visiorêve. Il l'essaya immédiatement sur son meilleur ami qui était alors assoupi, un dénommé Asdovas.
Kalbrumof exultait, il avait enfin réussi et il pouvait suivre en direct le rêve de son ami, et même l'enregistrer. Tout allait pour le mieux, quand tout à coup Asdovaslov se réveilla en sursaut, comme s'il avait fait un mauvais cauchemar. Kalbrumof lui demanda ce qui n'allait pas, et son camarade lui répondit qu'il avait fait un rêve horrible : il voyait Kalbrumof mourir d'un ornythorinque tombé du ciel et lui ne pouvait rien faire. Mais le savant ne se laissa pas influencer et dit à son ami qu'il devait faire erreur, tout en lui montrant sur le visiorêve ce qu'il était censé avoir rêvé... La réaction d'Asdovaslovik fut celle ci "Ce n'est pas du tout mon rêve ça ! Ta machine ne marche pas, et je n'apprécie guère les artichauds !" (il se peut qu'il y ait eut une erreur de traduction pour le début de la phrase).
Le lendemain, Kalbrumof était en train de boire une tisane à la Jandoline des Prés dans son jardin, quand tout à coup il se prit sur la tête un ornythorinque tombé du ciel. Il mourut sur le coup, et son ami Asdovasloviknof décida de brûler le visiorêve ainsi que toutes les notes de l'inventeur et aussi la dépouille de l'ornythorinque. Il devint fou et fut interné dans un hopital psychiatrique, où un journaliste schyzophrène l'interviewa et raconta ensuite l'histoire à tous ceux qu'il rencontra jusqu'à sa mort (le même jour qu'Elvis Presley d'ailleurs).
Telle est la légende du visiorêve de Kalbrumof, et n'en croyez pas l'ombre d'une miette si vous êtes boiteux.

1 commentaire:

Hélène, Pat et Noé (et Loukoum) a dit…

OK... ben moi je suis pas boiteuse, j'ai lu jusqu'au bout... et c'est bien triste pour Kalbrumof (à tes souhaits !)

Sinon, t'as pas une démo de géométrie ??

;D

 

Nombre total de visiteurs :