vendredi 30 janvier 2009

Une Aventure Improbablement Vraie


Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour ce mois de janvier où je fus très peu présent, vous dire que j'ai été enlevé par des psychopathes d'une secte pingouinique ne suffirait pas à me faire pardonner, mais c'est pourtant la vérité...

J'étais en excursion dans une des îles les plus reculées des Tarpathes, et alors que je refaisais mon lacet, ils m'ont attaqué par derrière à 7 contre un !
J'ai réussi à terrasser 5 de mes assaillants, alors qu'ils étaient armés de sabres et que je n'étais muni que d'une petite cuillère, mais les 2 individus restants ont réussi à m'assommer avec une brouette.

Quand je me suis réveillé, j'étais dans un endroit étrange, une sorte de temple voué au culte d'un obscur pingouin-garou... J'étais attaché à un poteau devant cette statue imposante en neige noire, et je compris que j'allais servir de sacrifice humain si je ne faisais rien !
Ils étaient 21, tous encapuchonnés et portant des palmes violettes. Je conçus alors un stratagème pour m'échapper, utilisant un trombone resté dans ma poche pour détourner les rayons de la lune et faire fondre la statue ! Puis en parlant latin sans m'arrêter je défis mes liens à coups de pince à linge, et par une habile imitation du cri du pingouin-garou qui appelle à la sieste des adorateurs, j'ai réussi à endormir tous mes opposants.
Un seul résista à cette astuce, je pense pouvoir affirmer que c'était un sourd-muet ambidextre.
Il me poursuivit dans la jungle, et sans l'aide des 7 singes à 3 têtes et à leurs noix de coco radioactives, je crois que je n'aurais pû réussir à le semer !
Mais il dut actionner un sytème de défense car je sentis dans l'air l'odeur caractéristique d'une explosion. Celle-ci faillit me faire perdre deux ou trois cheveux, mais je réussis à m'enterrer entièrement dans un trou pour résister au souffle ardent.
Le problème, c'est qu'ensuite je ne parvins pas à me déterrer, et je restai coincé plusieurs jours dans mon propre trou, pouvant tout juste respirer.
Là, de sympathiques anthropophages me firent sortir, et je les aidai à préparer un bouillon de légume qui devait avoir pour but d'accompagner je ne sais quel viande. Ils me raccompagnèrent à bord de leur paquebot en paille, et je pû enfin revenir chez moi.
Finalement, je suis sain et sauf, mon seul regret étant de n'avoir pas pû tout prendre en photo, de l'explosion aux anthropophages dans leur paquebot en passant par le combat à la brouette et aux singes à trois têtes. Vous n'avez plus qu'à les imaginer...

Voilà quand même un aperçu du temple, désolé de ne pas avoir pû prendre en photo les encapuchonnés timbrés en palmes violettes...

4 commentaires:

Hélène, Pat et Noé (et Loukoum) a dit…

ha ? tu n'avais pas avec toi ta fourchette télescopique ??

Hélène, Pat et Noé (et Loukoum) a dit…

Quand tu parles de cette mystérieuse soupe... j'ai bien eu peur que la viande ce fut toi !!
Heureusement, le jeune arpenteur s'en sort toujours ! ça c'est Champion !
;D

toto a dit…

je suis heureux que soit honoré ainsi la grande civilisation piglooënne !

Zanael a dit…

Serais tu un adepte de la secte des palmes violettes, toto ?

 

Nombre total de visiteurs :